Qui défend les intérêts de la sécurité au Palais fédéral ? | gfs.bern

Qui défend les intérêts de la sécurité au Palais fédéral ?

24.09.2022 | gfs.bern sur mandat d'Alliance Sécurité

Sur mandat d’Alliance Sécurité, l’institut de recherche gfs.bern a procédé à une analyse des parlementaires. L’intérêt principal était de savoir dans quelle mesure les parlementaires représentent les intérêts de la sécurité.

La sécurité est une notion difficile à cerner, car elle est définie différemment par différentes personnes. C’est pourquoi il est important de délimiter clairement l’objectif de cette analyse. Cette délimitation est importante car l’évaluation politique de la sécurité implique des concepts de valeurs très diamétralement opposés. Selon les valeurs politiques, la sécurité peut par exemple être évaluée d’un point de vue pacifiste, militaire, coopératif ou écologique, ce qui implique des définitions très différentes de la sécurité.

Dans le contexte de la présente étude, la sécurité est considérée d’un point de vue libéral et bourgeois. Ceci, par exemple, pour se démarquer d’une conception conservatrice de droite de la sécurité, qui défend d’autres valeurs dans le contexte de la coopération multilatérale en matière de sécurité. De plus, nous nous limitons aux aspects de la sécurité qui sont liés à un potentiel de danger accru et excluons ainsi certains éléments de la sécurité intérieure tels que le travail de la police dans le domaine de la criminologie quotidienne (p. ex. la criminalité des jeunes).

L’engagement des parlementaires en faveur des intérêts sécuritaires a été analysé à deux niveaux : Les liens d’intérêts et le comportement de vote lors d’affaires parlementaires. Les liens d’intérêts des parlementaires étudiés se basent sur les registres officiels du Conseil national et du Conseil des États, sur les listes des membres des groupes parlementaires et sur les autres engagements dans des fonctions politiques importantes qu’ils ont eux-mêmes rapportés. Pour l’évaluation des affaires parlementaires, il a été déterminé quelles affaires augmentent la sécurité et quelles affaires sont au détriment d’une plus grande sécurité.

Vous trouverez le rapport complet ici (en allemand).


Vous avez des questions sur cet article ? Contactez notre expert(e) pour connaître le contexte, la contextualisation ainsi que les méthodes et modèles utilisés.

Jonas Ph. Kocher

Jonas Ph. Kocher

Chef de projet